Bienvenue sur le site de Volesvres

 

 

  Un peu d’histoire..

Sur la rive droite de la Bourbince, VOLABRA, ancienne paroisse au vocable de St Jean Baptiste était du patronnage de l’Évèque d’Autun. Avec 100 feux et 300 communiants, le rôle des Tailles de 1760 dénombrait un bourgeois, trois meuniers, un fermier,vingt six laboureurs, dix manouvriers. Les dépendances principales de cette paroisse étaient Cypierre dans une large plaine de riches pâturages. Au milieu du XIIe siècle, le seigneur de Cypierre prélevait dans les villages situés au sud et à l’ouest de Paray “un droit de vicaria“ perçu par le viguier Hugues de Volesvres. Philibert de Marcilly de Cypierre, chevalier de l’ordre et premier gentilhomme de la chambre du Roi fut gourverneur de Charles IX. Il mourut en 1571 et le roi perdit un serviteur. Inhumé dans la cathédrale d’Autun au côté de son frère, Évêque de ce diocèse. Humbert de Cypierre, son fils devint seigneur de Cypierre et rendit hommage en 1595. Au siècle suivant cette terre appartenait à de nouveaux propriétaires.

Aujourd’hui, Volesvres, d’une superficie de 2 155 ha et 636 habitants au dernier recensement, a une densité de 29 habitants au km2. Dominant la vallée de la Bourbince, le canal et la voie ferrée, le bourg de Volesvres a une vocation résidentielle. Groupé autour de son église, le village domine la vallée du Val d’Or. Des hameaux importants se sont créés autour de nouvelles habitations : Le Seuil, Romay, La Beluze, Les Cadolles, La Bruyère. Tous ces hameaux situés à l’ouest du bourg sont plus près de Paray-le-Monial que du village. Cependant, Volesvres résiste même si avec 60 enfants en âge scolaire, la commune ne possède plus d’école, la vie communale est bien vivante : salle des fêtes, terrain de jeux, associations qui animent le village.